Carter Brown cocktail (Alain Mercier)

Gronoff5.jpg


Carter Brown cocktail

Le bourbon on the rocks a un arrière-goûte de cent ans d'âge
Dans cet hôtel flamant neuf de Floride ou de Californie
Où je songe aux effeuilleuses en rondeurs polies
Comme les chromes d'une rolls de star sur le déclin
Et j'ai la nostalgie du bal des oubliettes.
Ce rite obscur de quelque secte à la mystique nébuleuse :
Oeil de sphinx rivé sur mon magnum spécial calibre
Que convoite une sirène dite aussi môme fouettard
Diaphane en diable - hissée de la piscine en bleu sexycolor -
Et s'écriant : "Au voyeur !" ou "A la santé du vampire !"
Quand je vise ses seins en ogive de fusée folle
Aux longues pointes roses maisons son slip de soie blanche
ira voler si vite vers les cadavres en souffrance
Sur le sable de Paradise beach loin des brisants
Laiteux - la nuit venue - d'étoiles en cavale... ah, les garces !

Alain Mercier



ABC, revue de poésie, n° 2.


Illustration du billet : Gronoff, juillet 17

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.alamblog.com/index.php?trackback/5473

Haut de page