Les passants du monde (1919)

LogoRenaissanceLIvre.jpg



Les passants du monde

A Georges Radenac

Hé qui, toujours marche, toujours marcher de l'aube au crépuscule, en retenant ses larmes,
vers ce bonheur tant convoité
qui s'offre, puis se recule, comme une femme,
cueillir des fleurs successives
et puis les rejeter,
abriter de la main ses paupières gonflées
pour mieux scruter l'horizon vide,
broncher sous le soleil comme un homme ivre
et toujour smarcher, marcher,
voilà donc l'idéal que je me suis donné ?
Et les compagnes se succèdent à mes côtés
comme les paysages et je n'ai pas trouvé
celle qui m'eut appris la douceur de mon âge.

On ne se retourne pas quand je passe,
il y en a tant et tant et tant
qui remorquent leur coeur de printemps en printemps
Et ne fonrt retourner personne lorsqu'ils passent !

Les chiens de garde n'aboient pas,
il s n'intéressent plus que les patrons d'hôtelsµ
et les miroirs eux-mêmes sont las
de refléter ces faces closes, toutes pareilles.

Et le soir, par les ruelles mouillées de lune,
lorsque les arbres noirs chantent dans le vent chaud,
ilsq vont, au creux de le ru manteau,
vers d'éternesl rendez-vous nocturnes.
Allons, encore une expéreience !
L'heure est propice à la tenter,
mais ils ne trouveront que l'ombre et le silence
et la vanité des baisers.

Hé bien, soit ! C'est notre vie et nous l'aimons !

Nous marchons dans le vent, en relevant le front,

notre but s'élargit avec notre horizon
et nous sommes pareils, mes frères insatisfaits,
à ces navires, chargés de voiles et craquant,
qui laissent, en s'évadant,
la foule épaisse au ras du quai.



Albert-Jean Le Passant du monde. - Paris, "Les Poètes de la Renaissance du livre",

Et toujours en librairie

Albert-Jean Derrière l'abattoir. Préface d'Éric Dussert. - Talence, L'Arbre vengeur, 2017, "L'Alambic", 170 p., 13 €

AlbertJeanCouvGrande.jpg


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.alamblog.com/index.php?trackback/6184

Haut de page