Mot-clé - Tom Gutt

Fil des billets - Fil des commentaires

Les mots sont des farceurs

Dans le Figaro littéraire d’hier (2 novembre 2006), la titraille s’entrechoque. Cela donne  : Régine Deforges : “Pourquoi je démissionne du Femina”, où la dame nous dit sans rougir qu’elle ne s’est aperçue de rien — et que non, il n’y a pas de bizarreries à sa connaissance lors des délibérations du  […]

Lire la suite

Haut de page