Mot-clé - Gaston Criel

Fil des billets - Fil des commentaires

Wouah wouah wouah : Popoème !

CrielPopoeme.jpg

Grand recueil de poésie du siècle dernier, Popoème est le livre qui vous manque. Vous l'ignorez encore mais il vous manque. Et vous êtes vernis, il vient de reparaître avec une superbe photo de Gaston Criel nu — oui, à oualpé. Publié en 1976, c'est pour Criel le livre de la révolte où la violence,  […]

Lire la suite

Une forme solide pour le langage...

YpsilonFOrme.jpg

L'arsenal des lettres, chiffres et signes constitue un outil tout-terrain dont on devrait se réjouir tous les jours. C'est un champ de signes où jubilent les esprits. C'est aussi une forme solide pour le langage, comme l'écrit justement certain essayiste récemment traduit en français. Et le marché  […]

Lire la suite

Les archives de la vie littéraire sous l'Occupation

afficheExpo.jpg

afficheExpo.jpg



Une énorme exposition vient d'ouvrir ses portes à l'hôtel de ville de Paris : Archives de la vie littéraire sous l'Occupation.

850 pièces issues de cent fonds d'auteurs déposés à l'IMEC composent ce panorama inédit - les précédentes éditions de l'exposition présentée notamment à New York sont désormais dépassées...

On peut y découvrir jusqu'aux chutes de papier peint sur lesquelles Jacques Audiberti rédigea Monorail - son père, maçon à Antibes, lui avait procuré ce rare papier, reliquat de chantiers -, les "Stalag" du poète Gaston Criel alors prisonnier, etc. etc.

C'est le plus riche ensemble sur la période qui ait jamais été montré. Et gracieusement encore !

A ne pas rater, évidemment.

A cette occasion, Tallandier publie un catalogue ébouriffant très illustré dont voici les références :

Robert Owen Paxton, Olivier Corpet et Claire Paulhan Archives de la vie littéraire sous l'Occupation. Exposition, Paris, Hôtel de Ville, 11 mai au 9 juillet 2011. Paris, Tallandier, coll. "Albums illustrés", relié et très illustré en noir et en couleurs, 446 pages, 39,90 €

Pour lire le dossier de presse, voir ci-dessous

Lire la suite

De quoi se plaint-on ?

Sitôt nos soucis électroniques balayés – ou couasi : il reste à procéder, tout de même, à quelques exhumations pénibles pour tenter de sauver une paire de fichiers poussiéreux mais importants, quelques photos de famille et deux ou trois articles indispensables, tous coincés, comme dans le film, dans  […]

Lire la suite

Haut de page