Mot-clé - Jean-Pierre Le Goff

Fil des billets - Fil des commentaires

† Jean-Pierre Le Goff (1942-2012)

JPLEGOFF.jpg

JPLEGOFF.jpg
Copyright Nicéphore Iniepce 2000


Fils d'un marin perdu en mer, Jean-Pierre Le Goff s'est éteint dimanche 26 février à Montmorillon (Vienne). Il était né à Douarnenez* le 2 août 1942 et avait fréquenté depuis son jeune âge surréalisme, pansémiotique, banalyse et 'pataphysique.
C'est un auteur aux voies originales qui disparaît.

  • Ses archives, et notamment sa correspondance, ont été déposées à la Bibliothèque de Brest.



Bibliographie de Jean-Pierre Le Goff
Ne voir que du bleu (Arabie-sur-Seine, 1983)
Journal de neiges, avec deux dessins de Jean Benoît (Le Hasard d'être, 1983)
Lettre sépia (AKEJ, 1984)
Les Remparts de Brouage, avec un collage de Véronike Keczkowska (Orbe, 1984)
Sur le tas (s. l., La Petite chambre rouge, 1984)
Rutilance du trésor (Lille, A. Buyse, 1987)
Le Cachet de la poste, feuilles volantes. Préface de Jacques Réda (Gallimard, 2000)
Du crayon vert (Au Crayon qui tue, 2001)
L'Ecriture des fourmis (Au crayon qui tue, 2003)
Les Abymes du Titanic (Au Crayon qui tue, 2006)
Catalogue de fils à plomb offerts à Jean-Pierre Le Goff (s.d.)

Jean-Pierre Le Goff collaborait également à la revue De rien. Ci-dessous, un article de Stéphane Mahieu, directeur de la publication

Lire la suite

Haut de page