Mot-clé - Francis de Miomandre

Fil des billets - Fil des commentaires

Chez un mandarin

FMMandarine.jpg

Chez un Mandarin M. Francis de Miomandre qui pour relier ses plus beaux livres choisit un satin fleurs et du crêpe de Chine, aime trop les plaisirs délicats, et ces petits bonheurs subtils dont notre temps n'a plus guère la notion pour qu'on s'étonne de lé voir porter chez lui un pyjama-pagode dont  […]

Lire la suite

Misère des jurés, par Francis de Miomandre

FMRoll.jpg

Misères des Jurés Je sais rien n'est plus choquant pour celui qui en est l'objet que le témoignage d'une pitié dont il ne veut pas. Car, de deux choses l'une ou il est vraiment malheureux, et alors on l'accable, on lui retire toute l'énergie dont il aurait besoin pour lutter ; ou il se trouve  […]

Lire la suite

Miomandre pique parfois

montamiel.jpg

A Paris et ailleurs Propos de l'enfant terrible Une "noix creuse" N'importe qui peut écrire et publier ce qui lui passe par la tête. C'est entendu. Les lois qu'il faudrait édicter pour l'en empêcher risqueraient trop d'être appliquées tout justement à ceux qui écrivent pour dire quelque  […]

Lire la suite

Légère bibliographie très lacunaire des Clubs imaginaires

PhilippeFavier.jpg

C'est en forme de clin d’œil à la parution du Club des neurasthéniques de René Dalize et après lecture de "Ceci n'est pas un conte" de Fagus (1), que nous initions ici une sorte de recueil sans fin, composé de bribes issues d'un sac sans fond... C'est en remarquant que l'esprit humain n'a  […]

Lire la suite

Bibliographie lacunaire des éditions Océanes

oceanlog.jpg

Dans sa récente biographie du délicieux pourvoyeur de sourires Francis de Miomandre (La Différence, 2013), Remi Rousselot nous fait part de sa trouvaille parmi les archives de l'écrivain vendues par sa veuve à la Bibliothèque nationale d'Espagne : Francis, le "petit lapin" de Suarès et  […]

Lire la suite

Minos à la manœuvre

arton2150-09878.jpg

La collection de poche des éditions La Différence se fait remarquer ces temps en produisant coup sur coup d'Eça de Quieroz à Karel Capek des classiques nécessaires qui manquaient parfois beaucoup. Les cinq dernières parutions sont, dans le désordre, Écrit sur de l'eau de Francis de Miomandre, 202,  […]

Lire la suite

Marc Stéphane fait la rentrée

big-trimardII.jpg

Marc Stéphane est de retour et fait sa rentrée, comme tous les grands, le 14 prochain. Après La Cité des fous et le Drame affreux chez les tranquilles, c'est avec Ceux du trimard que notre Stéphanois pré-célinien va émouvoir les foules Réservez votre exemplaire à votre libraire. Vous verrez, depuis  […]

Lire la suite

L'animal littéraire : le caméléon

Cameleon.jpg

Du caméléon on savait l'exégèse rare. On connaissait, et pour cause, Mon caméléon, de Francis de Miomandre, référencé ici ; nous avions lu, plus ou moins fastidieusement, Les Caméléons ou les hommes d'aujourd'hui. d'Alexandre P****** (Clermont, imp. A. Veysset, 1833), et puis Les Désagréments d'un  […]

Lire la suite

Remy de Gourmont (Francis de Miomandre)

RdeGourmont.jpg

RdeGourmont.jpg


Le 1er janvier 1916, la Revue de Paris donnait entre ses pages 138 et 162 un long article de Francis de Miomandre consacré à Remy de Gourmont, qui s’était éteint le 27 septembre précédent d’une congestion cérébrale et avait été enterré au Père-Lachaise (10e division, 4e ligne, Y, 22) dans la sépulture de Clésinger.

Ca n’est pas à proprement parler une nécrologie, mais plutôt un petit essai d’hommage.



NB Francis de Miomandre affuble le prénom de Gourmont dans e accentué. Nous respectons son choix.



Lire la suite

Francis de Miomandre


Il y a tout juste dix ans, le Préfet maritime rééditait dans la collection L’Alambic, et avec beaucoup de plaisir, Mon Caméléon de Francis de Miomandre, un écrivain qui nous enchante toujours, et toujours plus.
La récente acquisition du Catalogue de la bibliothèque de Francis de Miomandre, qui fut vendue à Drouot les 3 et 4 décembre 1934, alors que l’écrivain-traducteur-critique organisait sa nouvelle vie en Espagne nous a remis au coeur le souci d’évoquer et son immense grâce et ses non moins importants talents. Des qualités qui lui valaient — s’y attendait-on ? — l’admiration du jeune Antonin Artaud, Marseillais lui-même, comme en témoigne cette paire de notice.


Où l’on peut lire :

à francis de Miomandre/ hommage d’une admiration/ déjà vieille/ dans la pensée qu’il y/ pourra retrouver un peu/ de cet amour pour la/ partie chimérique des/ choses, qui est un des/ plus précieux ornements de/ son esprit/ Antonin Artaud./ Paris, le 29 mai 1923

Ou encore :

à Francis de Miomandre/ en souvenir/ du Théâtre perdu./ Antonin Artaud.

S’il faut donner quelque détail, précisons que Francis de Miomandre, lecteur et critique fut l’un des tout premiers, si ce n’est le premier, à voir et à deviner les écrivains à venir, de la même manière que son vieux compère Edmond Jaloux. Aussi doit-on à de Miomandre la révélation de Claudel, de Suarès, de Gide de Valéry, de Giraudoux, et même de Proust. Mais on ne s’en est guère souvenu jusqu’ici, non plus qu’il défendait du bec et des ongles l’oeuvre de Remy de Gourmont… qui le déclare à l’occasion son “seul lecteur”.


Afin de redorer le blason de cet homme adorable, voici, ci-dessous, le texte du Préfet maritime qui concluait la réédition de 1997 sus-dite, désormais difficile d’accès, sinon pilonnée. Perte bien regrettable puisqu’il y donnait un ensemble de lettres de Francis de Miomandre à son éditeur relatives à la publication de l’édition originale de son livre… Ne nous manquait à vrai dire dans ce volume qu’une prière d’insérer, celle que vient de nous faire parvenir Fabrice Lefaix, merci la toile.

Lire la suite

Bibliographie exhaustive de la collection L'ALAMBIC

quinzinzinzili.jpg


L'Alamblog a une histoire dont vous n'avez, chers nautes, peut-être pas connaissance.

Afin de ne rien cacher, et pour éviter les malentendus, vous trouverez ci-dessous un résumé de l'action et le catalogue intégral de la collection, ainsi que du périodique (peu courant) dont un satané scanner refuse de rendre le beau vert.
En attendant ces données très roboratives, le Préfet maritime peut dévoiler d'où provient ce nom d'Alambic...

Lire la suite

Haut de page