Dolores Prato

DoloresPrato168908-6jpg.jpg


Une petite plante de tournesol m’a dit ce qu’alors je ne savais pas. Elle poussait dans un pot, collée contre la terre cuite, je dis, ici elle n’a pas d’espace, je la sortis de là et la mais dans un trou avec de la terre autour ; elle souffrit, mais se remit à pousser ; le pot est trop petit, je is, je la sortis de là pour la transplanter dans un autre plus grand. Sans le vouloir, j’ai fait à la plante ce que l’on m’avait fait à moi, je l’ait transplantée deçà delà. avec le différence que moi je sais la souffrance de ses racines arrachées, qui avaient repris avec peine, de nouveau arrachées, encore des difficultés à reprendre. Pour moi, personne ne pensait que j’avais des racines comme les petites plantes : j’était un paquet et rien d’autre.
Je fus la madame Rosina de la petite plante. Comme elle crut bien faire en m’arrachant aux péquenauds, de même je crus bien faire en arrachant la plante de là où je pensais qu’elle avait du mal à vivre. Resta dans ma main la lente déchirure des petites racines; fil après fil elles se cassaient eur douleur passait dans mon corps.



Dolores Prato ''Bas la place y’a personne’'. Traduit et postfacé par Laurent Lombard et Jean-Paul Manganaro. — Verdier, « Terra d’altri », 896 pages, 35 €

Bas la place y’a personne (1980)

DoloresPrato168908-6jpg.jpg

Marcher sans halte possible, c’est ça la vie, marcher sans savoir ce qu’il y aura de l’autre côté quand nous tournerons le coin. Ici il y a un caillou, une fleur, un chat, un bébé qui disparaît sans mourir, un arbre, un ami, soleil, nuage,et, nature mêlée à la nature, la douleur obstinée. Si l’on  […]

Lire la suite

De l’arbre à craques aux fake news

Goldonimarronnier.jpg

J’avais devant moi ce fameux marronnier que l’on appelait l’arbre de Cracovie, autour duquel les nouvellistes se rassemblaient, débitant leurs nouvelles, traçant sur le sable avec leurs cannes des tranchées, des camps, des positions militaires et partageant l’Europe à leur gré. » Carlo Goldoni  […]

Lire la suite

Les Incipits du siècle dernier (21)

SorescuVisionTaniere.jpg

La tanière dans laquelle il venait d’entre - et ce n’était pas la première fois qu’il y entrait, évidemment, puisqu’elle lui appartenait, il en avait hérité - avait quelques chose de primitif et de désuet qui lui conférait un air de « boîte », dans le genre de celles qu’on peut voir à Paris, bien  […]

Lire la suite

Des valises de boules

MisarchieDockes.jpg

- Vous avez supprimé l’argent liquide mais, si j’ai bien compris, vous avez gardé une sorte d’unité de compte. Je veux dire, vous n’avez pas supprimé la monnaie ? - Bien sûr que non ! sourit Clisthène. On a des comptes de Caisse. - Ce n’est pas si idiot, intervient Hushaï sentencieusement. — Le  […]

Lire la suite

Chapelle ardente

ChapelleardenteJosse.jpg

Le boucher ralentit. Laisse le fourgon mortuaire pénétrer seul dans l'enclos. Braque, se gare sur le parking réservé au deuil, en haut de la corniche. A ses côtés, le professeur feme les yeux, les ouvre, les referme. Il soupire et s'apprête à descendre du véhicule en étant intimement convaincu que  […]

Lire la suite

Habitants que nous sommes

couvhabiter.jpg

Il y a un léger paradoxe à évoquer Habiter de Sereine Berlottier au coeur de l'été, époque où l'on déshabite, justement, pour habiter-un-peu une tente, une caravane, une maison amie ou une chambre d'hôte. C'est aussi le moment où l'on prend le temps de se poser, de réfléchir et l'interrogation  […]

Lire la suite

Valises valises

RivaldClairiere.jpg

Avant de boucler vos valises, n'oubliez pas d'y déposer Les Gens de la clairière de Régis Rivald. En particulier si vous allez passer quelques jours entre amis dans une maison isolée. Ah ah. C'est le livre idéal. On ne vous en dit pas plus. Régis Rivald Les Gens de la clairière. Préface du Préfet  […]

Lire la suite

La Montagne, par une marcheuse

MartignonFestin.jpg

Nous en parlions il y a deux jours. Voici la couverture de ce livre que nous aimons tant et qui reparaît dans une collection vouée au local et qui, de fait, pourrait laisser imaginer que le livre n'a qu'un intérêt régional. Ce serait dommage de le croire car les marcheurs sauront vite, aventuriers  […]

Lire la suite

Poinsot 2.0

MCPOinsot.jpg

Ah, ce vieux Wikipedia, dit La Pompe, va se réjouir : un quidam fournit enfin l'état-civil de Charles Maffeo Poinsot. Parions que dans six jours, date d'escompte comprise, on retrouvera ces données, non sourcées, sur le ouèbe à coulisse. Passons. L'Alamblog aura le privilège de vous avoir fourni le  […]

Lire la suite

Andrée Martignon

ANdreeMartignon.jpg

Livre d'été s'il en est pour les montagneux, c'est La Montagne. Nous vous en parlions dans Le Matricule et dans ce billet consacrée à cette collection fondatrice, "Les Livres de nature". Depuis le livre a reparu aux éditions Le Festin. Voici désormais la marcheuse en pied, pour les  […]

Lire la suite

Les mystères de la ruelle

precieuseruelle.jpg

« C’est vn endroit privelégié, dont l’air est si vif et si pur, le Ciel si serain et si beau, qu’on n’y voit que des fleurs mesme dans la plus rigoureuse saison. ... Le tumulte des soins, le desordre des passions et l’inquietude de la fortune n’y abordent iamais. « Il y a vn Genie à la porte de ces  […]

Lire la suite

Haut de page